L'aviation civile européenne est-elle en danger ?

Publié le par analyses

 

 

Ça y est, comme il fallait s'y attendre, les conséquences de cette intervention, plus que stupide, en Libye, vont bientôt se faire voir sur le sol européen.

 

Comme je l'ai déjà écrit, la mégalomanie d'un BHL ou l'impulsivité infantile d'un Sarkozy, vont causer de très graves dégâts sur le continent européen. Nous assistons actuellement à un retrait plus que net de la part de l'OTAN sur le théâtre Libyen. Ces derniers envisagent même de ne plus soutenir du tout les "rebelles", voir mieux, de les bombarder si ceux-ci continuaient à massacrer les populations civiles qui leur sont peu favorables. De plus, l'OTAN se rechigne à livrer la moindre arme aux rebelles car leurs troupes sont gangrenées par les islamistes d'AQMI (Al Quaida au Maghreb Islamique).

 

Il serait d'ailleurs très opportun de se poser la question sur comment les USA ont-ils bien pu s'engager dans un telle galère ? Même si déjà depuis plusieurs jours les troupes US se sont totalement désengagées de ce conflit, il n'en reste pas moins cette question. Surtout que l'on connaît l'extrême angélisme d'Obama sur les questions militaires... A n'en pas douter, il parait clair que Sarkozy a du faire un chantage de poids à Obama pour qu'il intervienne militairement. Ce chantage doit sans doute se situer sur l'Afghanistan. En effet, c'est une carte maîtresse dans la geo-politique américaine et à n'en pas douter, Sarkozy a du menacer de se retirer d'Afghanistan si Obama ne le suivait pas dans son aventure Libyenne. Bien mal lui en a pris.

 

Kadhafi, après l'intervention en Irak et ayant peur d'être le prochain sur la liste. Décida d'abandonner totalement son programme nucléaire extrêmement abouti et avancé, ainsi que le terrorisme. En outre, il alla plus loin dans son désire de plaire à l'occident, en décidant de combattre pleinement les organisations terroristes.

L'on peut comprendre sa surprise à présent d'être ainsi traité. Pis, le message que cela renvoie est désastreux pour les autres pays musulmans dit modérés. Après le précèdent Ben Ali et Moubarak, la Libye prouvera à tous les dictateurs qu'ils se doivent de soutenir les terroristes, seuls vrais remparts à une attaque occidentale contre leurs régimes. Ils pourraient même développer de redoutables armes de destructions massives afin que la dissuasion soit totale !

 

Mais la n'est pas encore le problème. En effet, d'ici quelques mois, il est à craindre que l'Europe soit dans l'obligation de faire face à de terribles attaques contre son aviation civile.

 

Nous savons à quel point AQMI a infiltré les "rebelles". Mais ce qui vient d'être révélé peut glacer le sang de nombreux services anti-terroristes européens. Selon de nombreuses sources, on a appris que lors des pillages des entrepôts de munitions du colonel Kadhafi, de très très nombreux missiles sol-air de type SA-7 et SA-18, ayant une portée moyenne de 2.500 m pour le premier et une de 4.000 m pour le second, sont désormais entre les mains des terroristes d'AQMI. Le nombre exacte peut être difficilement évaluable, mais l'on peut parler d'une échelle variant de 15 à 30.


SA-16_and_SA-18_missiles_and_launchers.jpg

 

Toujours selon certains spécialistes, il est à craindre que ces missiles puissent se retrouver en Afghanistan, au Sahel, ou.......... A la COURNEUVE !!!! Il est quasiment sur que, c'est ce qu'il va arriver. Imaginez que seulement 5 de ces missiles soient infiltrés en Europe, chose on ne peut plus simple, et arrive à des cellules terroristes. Il est alors aisé d'envisager le modus operandi de l'utilisation de ces armes.

En effet, les groupes terroristes ont déjà utilisés ce type d'armes notamment en 2002 contre un avion de la compagnie Israélienne Arkia, heureusement équipé de contre-mesures, ce qui permit aux deux missiles tirés d'être détournés. Et également un an plus tard en Irak contre un Airbus A-300 de la compagnie allemande de courriers rapides DHL, qui fut touché à l'aile et du se poser en urgence.

Maintenant imaginez un seul instant qu'un Boeing 747 ou un Airbus A-380 soit frappé lors de son décollage ou atterrissage d'un aéroport européen de type Roissy, Orly, Francfort ou Berlin. Ou pis, si un attentat simultané visant 5 avions était commis ! On devra faire face à plusieurs centaines de morts voir un millier. Les conséquences économiques et sécuritaires pourraient amener à un chaos absolu.

 

C'est malheureusement ce qui est à craindre à présent !

 

Il faut en urgence et le plus rapidement possible, négocier avec Kadhafi un plan de partage de la Libye et lui ASSURER que nous ne tenteront pas de le renverser s'il s'engageait à combattre AQMI très efficacement ! Même si ça ne fera que limiter très faiblement les dangers inhérents à AQMI.

 


Commenter cet article